Adaptation des personnes vulnérables dans leur environnement bâti aux événements thermiques extrêmes grâce à l’énergie solaire

La fréquence, la gravité et le coût des phénomènes météorologiques extrêmes sont en augmentation. Les progrès de l’apprentissage automatique pour la prédiction des événements peuvent réduire l’impact des événements climatiques extrêmes sur les populations qui sont physiologiquement et économiquement vulnérables. Cette recherche vise à améliorer les méthodes de prédiction et d’adaptation sociale aux vagues de chaleur, comme celle qui s’est produite en 2003 en Europe et qui a entraîné une surmortalité d’environ 15 000 personnes en France (https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/15461047/). Parmi ces décès excessifs, de nombreuses personnes étaient des personnes âgées et de nombreux décès auraient pu être évités par de simples mesures d’adaptation. Cette recherche associera la science comportementale et les méthodes avancées de la science des données pour la prévision des événements météorologiques extrêmes. Les économistes de l’équipe de recherche se pencheront sur la prévision et l’amélioration de la réaction d’adaptation comportementale des personnes vulnérables aux vagues de chaleur, y compris les questions de fonctionnement cognitif et de perception des risques propres aux personnes âgées. Les spécialistes de l’apprentissage automatique et des données amélioreront les méthodes actuelles de prévision des vagues de chaleur, en se concentrant notamment sur la gravité des vagues de chaleur et leur géolocalisation (dans les zones urbaines principalement). Les énergies renouvelables et plus particulièrement l’énergie solaire peuvent apporter des solutions pendant les canicules en fournissant de l’électricité de manière autonome pour éviter les black-out et fournir une électricité abordable aux plus vulnérables. L’utilisation de l’excédent de production photovoltaïque pendant les vagues de chaleur peut également être un outil pour atténuer la pauvreté énergétique.

L’objectif de ce travail de recherche est de fournir des recommandations auprès du grand public et plus particulièrement auprès des personnes les plus vulnérables lorsqu’un événement extrême se prépare. Les conclusions obtenues par ce travail doctoral pourront aussi permettre d’accompagner les collectivités à l’aide de nouveaux outils prédictifs pour les aider à mettre en place les mesures adaptatives appropriées. Il sera également possible d’accompagner les gestionnaires de santé pour faciliter les réponses d’adaptation des ménages les plus vulnérables qui vivent parfois de manière autonome.

Le travail de doctorat peut donc être défini autour de plusieurs articles :
– La première partie du travail consistera en la collecte et l’analyse de données en collaboration avec des entreprises partenaires (SteadySun) dans le domaine du solaire. L’objectif est de fournir des prévisions de production solaire à l’aide de données météorologiques pour améliorer l’information divulguée auprès du grand public sur les événements météorologiques extrêmes. Cette étape a pour objectif d’améliorer la réponse d’adaptation du comportement des entreprises.
– Ensuite, grâce à ces mêmes données, il sera également possible d’examiner l’adéquation entre la production et la demande et les conséquences de la production solaire sur le coût de l’énergie fournie au consommateur final. Une attention particulière pourra être accordée aux ménages en situation de précarité énergétique. Nous voulons étudier dans quelle mesure l’excès de production solaire en période de canicule peut faire baisser les coûts énergétiques des ménages les plus pauvres. L’objectif de cette recherche est également d’évaluer le risque pour les ménages âgés de faire face à des coupures électriques lors d’événements climatiques extrêmes. Les services de refroidissement électrique ont été et continueront d’être essentiels à la réponse d’adaptation des citoyens âgés. Des analyses spatiales, en fonction des zones climatiques touchées, pourront être conduites afin d’évaluer les niveaux de vulnérabilité des individus.
– Enfin, même si des solutions sont proposées aux plus vulnérables pour adapter leur comportement aux vagues de chaleur, les personnes âgées risquent de ne pas bénéficier des avantages offerts par ces solutions. En effet, des barrières à l’utilisation des technologies et à l’adaptation des comportements peuvent apparaître lorsque les personnes âgées souffrent de certaines maladies cognitives. Ainsi, nous souhaitons mesurer le poids des facteurs cognitifs via des données d’enquête afin d’observer la réponse d’adaptation au niveau de l’individu. Les comportements d’adaptation aux conditions environnementales (port de vêtements appropriés, consommation d’eau) peuvent être compromis chez les personnes atteintes de maladies mentales, de démence, de psychose et de schizophrénie. Ces personnes sont notamment incapables d’évaluer avec précision, elles-mêmes, leur propre risque physiologique face à des phénomènes météorologiques extrêmes.

Objectifs attendus
– Déboucher sur des publications scientifiques dans des revues internationales de haute qualité, évaluées par des pairs,
– Contribuer au débat public sur les meilleurs choix en matière de politique énergétique et d’inclusion sociale pour s’adapter au changement climatique,
– Participer à des conférences internationales en économie,
– Contribuer à la connaissance dans le domaine de l’énergie solaire,
– Organiser un atelier sur les thèmes abordés.
– Coproduire des recherches en coopération avec les établissements de soins pour personnes âgées et les organisations de défense des citoyens âgés, afin de leur fournir des conseils pratiques en matière de gestion et de politique.

Le candidat
– Doit être titulaire ou en cours d’obtention d’un Master ou diplôme permettant l’inscription dans une Ecole Doctorale au 1er Octobre 2022
– Doit avoir un cursus de bon niveau et adapté au sujet
– Doit maîtriser la langue française et avoir un bon niveau d’anglais
– Doit avoir de bonnes connaissances, une expérience dans plusieurs de ces domaines : méthodes ou outils d’analyse de données quantitatives (statistiques avancées et économétrie), économie de l’énergie, de l’environnement et/ou de la santé, modélisation économique. Une bonne connaissance des langages de programmation comme Python serait un plus.

Comment postuler ?
Pour postuler à cette offre, un CV, une lettre de motivation, les diplômes universitaires de Master ainsi que les relevés de notes obtenues en Master doivent être envoyés à : et impérativement avant le 21 mars.

Localisation de l'emploi : Annecy
Nature de l'emploi : PhD grant
Personne contact : CHARLIER Dorothée
Date limite de candidature : 21/03/2022
Menu